DESTINS INOUBLIABLES : JACQUES-YVES COUSTEAU

"Jacques-Yves  CousteauVous voyez en lui un écologiste ? Son premier film raconte plutôt l’aventure d’une équipe de chasseurs des mers. Vous le voyez comme un entrepreneur sans état d’âme alors ? Il a en même temps contribué à protéger l’Antarctique. Vous le pensez océanographe ? Il est avant tout ingénieur. Ingénieur alors, on se met d’accord là-dessus ? Oui, si vous voulez, mais il faudrait dire aussi qu’il est d’abord cinéaste…"


Jacques-Yves COUSTEAU Portrait original couleur
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture


"En fait, le problème avec Cousteau c’est qu’il est absolument inclassable. Il est, à lui tout seul, une trajectoire dans le siècle. Il a accompagné le lent mouvement des consciences vers un plus grand respect de la nature, poussé par un idéal sans doute plus personnel qu’universel, tout du moins au début de sa carrière. Et puis, progressivement, il s’est pris à son propre jeu."


Jacques-Yves COUSTEAU portrait natif au trait
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture



Jacques-Yves COUSTEAU portrait monochrome
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture



Jacques-Yves COUSTEAU portrait sépia
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture


FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" par 
Matthieu Garrigou-Lagrange et Franck Lilin
Production : Irène Omélianenko avec la collaboration de Claire Poinsignon