DESTINS INOUBLIABLES : ZELDA FITZGERALD


"Zelda Fitzgerald ou l'histoire d'une vie festive, folle et tragique, comme un roman, où se lisent la quête effrénée du bonheur, le désenchantement et la tragédie de l'existence."


Portrait original de Zelda Fitzgerald pour le livre "Destins inoubliables"
Albin Michel / France Culture


"Zelda, la jeune fille du Sud, la fille de bonne famille, nait en 1900 à Montgomery en Alabama. Fille de l'austère juge Sayre, jeune fille délurée, rebelle, admirée et enviée, la tournoyante des bals de Montgomery scandalise la société bien pensante par ses flirts et ses provocations. En 1918, Zelda Sayre rencontre Scott Fitzgerald alors en garnison à Montgomery, jeune homme d'origine modeste en quête de gloire littéraire, épris de jeunes filles riches."


Portrait original natif au trait de Zelda Fitzgerald pour le livre "Destins inoubliables"
Albin Michel / France Culture



Portrait original monochrome de Zelda Fitzgerald pour le livre "Destins inoubliables"
Albin Michel / France Culture


Par Françoise Estèbe
Réalisation : Isabelle Yhuel
Avec la collaboration de Claire Poinsignon, Vanessa Nadjar et Annelise Signoret Archives INA : Martine Auger textes lus par Yasmine Modestine


Portrait original sépia de Zelda Fitzgerald pour le livre "Destins inoubliables"
Albin Michel / France Culture


FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" par Matthieu Garrigou-Lagrange

DESTINS INOUBLIABLES : LOUISE BOURGEOIS

"Je suis une femme enragée et agrippée " disait Louise Bourgeois. De sa jeunesse trahie lui venait cette rage existentielle qu'elle transforma inlassablement en une rage de créer," intense et productive".


Louise BOURGEOIS portrait original quadrichromie
"Destins Inoubliables" Albin Michel / France Culture


"Née en France en 1911, Louise Bourgeois s'établit à New York en 1938 et ne fut reconnue que fort tardivement - elle avait alors 71 ans - lors de la première rétrospective organisée pour une artiste femme au Musée d'Art Moderne de New York en 1982, avant d'être célébrée comme une des figures majeures de la scène contemporaine."


Louise BOURGEOIS portrait original dessin natif au trait
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture


"Artiste hautement singulière, elle avait croisé les mouvements artistiques de son temps sans se laisser embrigader, "ratiboiser" disait-elle, conservant une liberté totale, réalisant une oeuvre unique structurée par ses émotions qu'elle recréait et exorcisait dans de multiples métamorphoses de formes et de matériaux."


Louise BOURGEOIS portrait original monochrome
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture


"Dessins, gravures, sculptures, installations, tanières et cellules... Bois, objets trouvés, plâtre, latex, marbre, bronze, textiles... Son oeuvre ambivalente, violemment contradictoire, décapante et redoutable, à la fois vengeresse et réparatrice, à l'image de ses fameuses araignées "Maman", protectrices et terrifiantes, manifesta jusqu'à son terme sa puissance de renouvellement plastique." 


Louise BOURGEOIS portrait original bistre
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture


FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" 
par Matthieu Garrigou-Lagrange
Production : Irène Omélianenko avec la collaboration de Claire Poinsignon

DESTINS INOUBLIABLES : JEAN LORRAIN

Le 6 Février 1897, Marcel Proust, alors un tout jeune homme de 26 ans, demande à ce que son honneur soit lavé à la suite d'une critique de l'écrivain et éditorialiste Jean Lorrain (âgé quand à lui de 42 ans) au sujet de la publication de son roman "Les plaisirs et les jours" (recueil de poèmes en prose préfacé par Anatole France et illustré par Madeleine Lemaire) qu'il provoque donc en duel au pistolet à la Tour de Villebon dans le bois de Meudon.


Portrait original de Jean Lorrain pour le livre "Destins inoubliables"
Albin Michel / France Culture




Jean Lorrain probablement jaloux de la protection du comte Robert de Montesquiou envers Marcel avait, de fait, rédigé un pamphlet inspiré mais singulièrement assassin.


Portrait natif au trait de Jean Lorrain pour le livre "Destins inoubliables"
Albin Michel / France Culture





Marcel Proust, qui écrivait la nuit et se couchait à l'aube naissante, fut soulagé lorsque l'heure du duel fut fixée à 15H, il manifesta dés lors une grande sérénité à l'approche du duel.


Portrait original monochrome de Jean Lorrain pour le livre "Destins inoubliables"
Albin Michel / France Culture




Dieu merci, le différend prit fin sans qu'une goutte de sang ne soit versée, pour le plus notable avantage des futurs heureux lecteurs de La Recherche


Portrait original bistre de Jean Lorrain pour le livre "Destins inoubliables"
Albin Michel / France Culture



FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" 
par Matthieu Garrigou-Lagrange
Production : Irène Omélianenko avec la collaboration de Claire Poinsignon

DESTINS INOUBLIABLES : DIOGÈNE DE SINOPE

"Le cynique n'a pas toujours désigné le méchant persifleur pour lequel rien n'a de valeur Diogène était certes caustique mais sa philosophie, bien que dans la subversion et l'opposition, recelait en elle une réelle positivité."


Portrait original de Diogène de Sinope version quadrichromie
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture



Portrait original de Diogène de Sinope version native au trait
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture



Portrait original de Diogène de Sinope version monochrome
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture



Portrait original de Diogène de Sinope version bistre
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture


FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" 
Production : Irène Omélianenko avec la collaboration de Claire Poinsignon

DESTINS INOUBLIABLES : JACQUES-YVES COUSTEAU

"Jacques-Yves  CousteauVous voyez en lui un écologiste ? Son premier film raconte plutôt l’aventure d’une équipe de chasseurs des mers. Vous le voyez comme un entrepreneur sans état d’âme alors ? Il a en même temps contribué à protéger l’Antarctique. Vous le pensez océanographe ? Il est avant tout ingénieur. Ingénieur alors, on se met d’accord là-dessus ? Oui, si vous voulez, mais il faudrait dire aussi qu’il est d’abord cinéaste…"


Jacques-Yves COUSTEAU Portrait original couleur
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture


"En fait, le problème avec Cousteau c’est qu’il est absolument inclassable. Il est, à lui tout seul, une trajectoire dans le siècle. Il a accompagné le lent mouvement des consciences vers un plus grand respect de la nature, poussé par un idéal sans doute plus personnel qu’universel, tout du moins au début de sa carrière. Et puis, progressivement, il s’est pris à son propre jeu."


Jacques-Yves COUSTEAU portrait natif au trait
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture



Jacques-Yves COUSTEAU portrait monochrome
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture



Jacques-Yves COUSTEAU portrait sépia
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture


FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" par 
Matthieu Garrigou-Lagrange et Franck Lilin
Production : Irène Omélianenko avec la collaboration de Claire Poinsignon

DESTINS INOUBLIABLES : CESÁRIA ÉVORA

"Elle a donné la Sodade à des milliers de fans aux quatre coins du monde et offert à un tout petit archipel hors du commun la notoriété qu’il n’avait jamais eue."


CESÁRIA ÉVORA portrait original couleur
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture



CESÁRIA ÉVORA portrait original natif au trait
"Destins inoubliables " Albin Michel / France Culture



CESÁRIA ÉVORA portrait original monochrome
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture



CESÁRIA ÉVORA portrait original sépia
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture



FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" par Matthieu Garrigou-Lagrange
Production : Irène Omélianenko avec la collaboration de Claire Poinsignon





GUY VANDENBRANDEN

Adepte du "Modulor" de Le Corbusier,  peintre constructiviste Belge réputé, né en 1926 à Bruxelles, Anversois d'adoption, Guy Vandenbranden, logicien de la forme, bâtira son oeuvre à l'aube des années 50, avec une imperturbable constance, une autodiscipline quotidienne, une recherche fondamentale de la notion d'intemporel dans l'absolu.

Guy Vandenbranden portrait original (version quadrichromie)


Il saura affirmer une esthétique toute personnelle et expressive, élaborée avec minutie, gouvernée par la très grande pureté de ses compositions géométriques, l'homogénéité de leur assemblage, leur parfait ordonnancement, mais aussi par ses subtils accords de tonalités aux multiples variations.

Guy Vandenbranden portrait original (version monochrome)


"Ses oeuvres ne représentent rien d'autre qu'elles mêmes, son art fait référence à lui même".

Guy Vandenbranden portrait original (version sépia)




Guy Vandenbranden portrait original (version bichromie)





DESTINS INOUBLIABLES : BILLY WILDER

"Né en 1906, à Sucha, dans l'empire austro-hongrois, Samuel Wilder, (alias Billy à cause de l'admiration que sa mère portait à Buffalo Bill) fut contraint de fuir l'Europe à l'âge de 28 ans. Débarqué en 1934, à Hollywood, avec vingt dollars en poche et 100 mots d'anglais, ce juif viennois de souche mais berlinois de coeur s'imposera très vite comme l'un des plus grands scénaristes d'Hollywood."


Billy WILDER portrait original couleur
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture


"Insatiable dans son besoin d'autonomie créatrice, il deviendra même réalisateur puis producteur de ses propres films ! Longtemps considéré comme un génial touche à tout, alternant films noirs et comédies débridées, succès mondiaux et bides retentissants, Billy Wilder apparaît aujourd'hui comme l'auteur d'une oeuvre parfaitement cohérente qui renouvelle les lois du genre et illumine par le rire la face très sombre de l'humanité."


Billy WILDER portrait natif au trait
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture



Billy WILDER portrait monochrome
"Destins inoubliables" Albin Michel  / France Culture



Billy WILDER portrait bistre
"Destins inoubliables" Albin Michel / France Culture


FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" 
par Matthieu Garrigou-Lagrange
Avec la collaboration de Pascale Dassibat, Sophie Bober, Gilles Minot

JAQUE CATELAIN

" Suis-je un Don Juan ? Je ne le sais pas... mais il m'arrive de me suggestionner au point de vivre passionnément la vie de celui que j'incarne et cela non seulement sur le studio mais aussi au dehors."


Portrait du comédien Jaque Catelain 1924
Dessin original quadri




Portrait du comédien Jaque Catelain 1924
Dessin original monochrome



Portrait du comédien Jaque Catelain 1924
Dessin original bistre



Portrait du comédien Jaque Catelain 1924
Dessin natif au trait



FRANCE CULTURE : LUCIAN FREUD

" Né en 1922, à Berlin, petit-fils du célèbre psychanalyste viennois, Lucian Freud émigre avec ses parents, à Londres, en 1934, pour fuir le nazisme. Très vite naturalisé et rapidement intégré à la scène londonienne, ce dandy noctambule et séducteur a toujours été considéré comme un peintre résolument anglais. Ami de Francis Bacon, rattaché au groupe de l’Ecole de Londres, Lucian Freud a même réalisé le portrait de la reine Elisabeth II."


Portrait de Lucian FREUD  pour l'émission de France Culture 
"Une vie, une oeuvre" produite par Matthieu Garrigou-Lagrange
Dessin original monochrome


Portrait de Lucian FREUD  pour l'émission de France Culture 
"Une vie, une oeuvre" produite par Matthieu Garrigou-Lagrange
Dessin original sépia


Portrait de Lucian FREUD  pour l'émission de France Culture 
"Une vie, une oeuvre" produite par Matthieu Garrigou-Lagrange
Dessin natif au trait


« L’art du portrait est avant tout une attitude »

FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" par Christine Lecerf.

Réalisation : Ghislaine David

CEES BRAAKMAN

Parmi les précieuses créations des designers bataves, Cees Braakman ne laisse pas de m'inspirer par la fraîcheur de ses lignes sobres et élégantes, à la stylique irréprochable, une vraie signature, toute personnelle, discrète et fonctionnelle mais diablement efficiente.

Cees BRAAKMAN fauteuils FB14 pour Pastoe 1950
Illustration originale quadrichromie




Cees BRAAKMAN fauteuils FB14 pour Pastoe 1950
Illustration originale monochrome




Cees BRAAKMAN fauteuils FB14 pour Pastoe 1950
Illustration originale bichromie




Cees BRAAKMAN fauteuils FB14 pour Pastoe 1950
Illustration native au trait










OSSIP ZADKINE

Sculpteur anticonformiste, mais aussi dessinateur et peintre originaire de Biélorussie (né à Vitebsk en 1890), naturalisé Français en juin 1921, Ossip Zadkine animera ses créations avec un lyrisme qui l'affranchira progressivement du vocabulaire de la statuaire cubiste, (son orientation native), de sa plastique géométrique initiale, flirtant avec une dimension Baroque, plus souple, en une évolution expressionniste et charnelle, donnant alors libre court à une rythmique toute personnelle alliant les arts primitifs Africains érigés en une constellation de matériaux hétéroclites, bronze, bois d'orme ou encore Albâtre.

Portrait d'Ossip ZADEKINE
Illustration originale quadrichromie


Portrait d'Ossip ZADEKINE
Illustration originale monochrome


Portrait d'Ossip ZADEKINE
Illustration originale bichromie


Portrait d'Ossip ZADEKINE
Illustration originale au trait


FRANCE CULTURE : DOMINIQUE AURY

" Toute sa vie, Dominique Aury aura cultivé le goût du secret et joué de ses multiples masques pour conquérir sa liberté. Née en 1907, c’est en cachette, dans la bibliothèque de son père anglais, qu’Anne Desclos s’initie aux délices de la littérature libertine. A peine mariée à Raymond d’Argila, homme tyrannique et violent, la jeune étudiante à la Sorbonne entre en «clandestinité », principe de vie qu’elle n’abandonnera plus jamais."


Portrait de Dominique AURY pour l'émission de France Culture 
"Une vie, une oeuvre" produite par Martin Quenehen
Dessin original quadrichromie


Portrait de Dominique AURY pour l'émission de France Culture 
"Une vie, une oeuvre" produite par Martin Quenehen
Dessin original monochrome


Portrait de Dominique AURY pour l'émission de France Culture 
"Une vie, une oeuvre" produite par Martin Quenehen
Dessin original bichromie


Portrait de Dominique AURY pour l'émission de France Culture 
"Une vie, une oeuvre" produite par Martin Quenehen
Dessin natif au trait


" Elle était une idée, une fumée, une douleur, la négation d’un destin."

FRANCE CULTURE émission "Une vie, une oeuvre" par Christine Lecerf. 
Réalisation : Christine Diger  Attachée de production : Claire Poinsignon
Avec la collaboration d'Annelise Signoret de la Bibliothèque centrale de Radio France.