FAUTEUIL CH 468

Virtuose de l'assise, as de la fluidité l'architecte scandinave Hans Jørgen Wegner, designer prodigue de mobilier se singularise en nous offrant des lignes renouvelées, naturelles, d'une très grande douceur habilement nuancées et d'un cachet inestimable.

Fauteuil CH 468 conçu en 1960 par Hans J. Wegner édité par Carl Hansen & son.

Fauteuil CH 468 Variation en bichromie.

Fauteuil CH 468 Variation monochrome.

Fauteuil CH 468 Variation bistre.

Fauteuil CH 468 dessin monochrome variation nocturne.

Fauteuil CH 468 dessin au trait.


MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS (FRANCFORT)

Sculpteur de cathédrales de lumière en une filiation spirituelle accomplie d'avec Le Corbusier, Richard Meier assure ici (en 1984) l'une de ses oeuvres les plus singulière et significative, un trésor d'intelligence, mariage réussi à la géométrie plus que parfaite alliant brillamment passé et futur en intégrant avec une habileté prodigieuse la Villa Metzler (Demeure bourgeoise du XIXéme) reliée par un congruent pont de verre, la boucle est bouclée en un ordonnancement qui ne laisse pas de stimuler mon admiration infrangible pour l'Artiste.

 Musée des Arts Décoratifs de Richard Meier Francfort 1984. Dessin original couleur.


Richard Meier a su de suite se distinguer du Grand Maître Suisse en adoptant un vocabulaire architectonique personnel d'une précision imparable affirmant un style unique auquel il a su se tenir sans jamais tomber dans les écueils de l'ostentation et de la superficialité.
Admirable.

 Musée des Arts Décoratifs de Richard Meier Francfort 1984. Dessin original sépia.



"Le modernisme ne doit pas pécher par excès de zèle. Je ne crois pas qu'il faille concevoir à tout prix du nouveau et du différent simplement pour rechercher de la différence.
Je pense que l'architecture est liée au passé, que le présent est relié au passé et que l'enseignement de ce passé nous permet d'aller vers l'avenir."
Richard MEIER

 Musée des Arts Décoratifs de Richard Meier Francfort 1984. Dessin original monochrome.


ÉPHÉMÈRE

"Je suis le souverain des choses transitoires" selon l'aphorisme fameux du Dandy esthète, poète prodigue en dédicace à son ami Marcel Proust qui lui assurera en retour : " Vous êtes le souverain des choses éternelles..."

Le Comte Robert de Montesquiou-Fézensac Portrait original en couleur.


Le Comte Robert de Montesquiou-Fézensac (F.M.R) arbitre des élégances, des modes et des goûts de la belle époque aux épigrammes fratricides et à l'esprit piquant, précurseur de l'Art Nouveau, mécène de Verlaine, soutien inconditionnel de Mallarmé, ami de Debussy, d'Oscar Wilde, Sarah Bernhardt et de tout ce que compte alors la pléiade d'artistes talentueux de cette opulente fin de siècle, sera naturellement porté vers une magnificence sublimée par un Art consommé de la mise en scène dont il demeurera l'indétrônable clé de voûte.

Le Comte Robert de Montesquiou-Fézensac Portrait original monochrome.

Le Comte Robert de Montesquiou-Fézensac Portrait original sépia.